Vincent Duluc

LdC : Le Real protégé, Vincent Duluc soutient Tuchel

Après l’élimination contre le Real Madrid (1-3, 3-2 a.p.), Thomas Tuchel s’est plaint de l’arbitrage. Le manager de Chelsea estime que les Merengue bénéficient régulièrement de décisions favorables en Ligue des Champions. Une tendance que confirme le journaliste Vincent Duluc.

Thomas Tuchel était en colère mardi soir. Forcément déçu après l’élimination en quarts de finale de la Ligue des Champions, le manager de Chelsea n’a pas apprécié de voir l’arbitre rire avec son homologue du Real Madrid Carlo Ancelotti. Mais ce n’est pas tout. L’Allemand s’est également plaint d’un arbitrage régulièrement en faveur des Merengue sur la scène européenne. « Quand tu joues contre le Real Madrid, tu ne t’attends peut-être pas à ce que tout le monde soit courageux, a-t-il lâché. J’ai senti des petites décisions lors du match aller et aujourd’hui (mardi) aussi. »

En réalité, le technicien regrette le but refusé à Marcos Alonso pour une main involontaire, et pourtant bien sanctionnable. « Le règlement prévoit que quand il y a un but marqué, mais que le buteur touche le ballon de la main, le but doit être annulé, a rappelé Vincent Duluc dans l’émission L’Equipe du Soir. Je pense que Thomas Tuchel a tort en ce qui concerne ce but, à la fois pour cet aspect du règlement. Mais aussi parce que ce but refusé aurait permis à Chelsea de mener 3-0, or Chelsea a mené 3-0. Donc je trouve que le préjudice n’est pas extrême. Ils n’auraient pas forcément mené 4-0 après ce but. »

En revanche, Vincent Duluc a ensuite rejoint Thomas Tuchel sur l’existence d’un arbitrage pro-Real depuis plusieurs années. « Pour tout le contexte historique entre le Real Madrid et l’arbitrage, évidemment qu’il a raison, a approuvé le journaliste. Et sur l’argument selon lequel l’arbitre, quand c’est une décision aussi importante, doit faire les 40 mètres pour aller voir les images à la VAR, eh bien je trouve qu’il a raison aussi. » Rappelons qu’au tour précédent, les Merengue avaient déjà profité d’une décision litigieuse sur le fameux duel entre Karim Benzema et le gardien du Paris Saint-Germain Gianluigi Donnarumma.

Un commentaire

  1. Et qu’en est(il du deuxième but de Chelsea sur un corner imaginaire qui n’a pas lieu d’être? Zidane n’évoque jamais l’arbitrage et il dit toujours qu’ils font un travail difficile.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page