Vincent Duluc

PSG : Les excuses bidons, Vincent Duluc n’en veut pas

Le Paris Saint-Germain affronte ce mercredi soir l’Atalanta Bergame en quarts de finale de la Ligue des champions. La pression est à son comble pour les joueurs de Thomas Tuchel.

Malgré une courte préparation et quelques problèmes de blessures, le Paris Saint-Germain se prépare à jouer l’un des matchs les plus importants de son histoire moderne pour ses 50 ans. Les champions de France auront fort à faire contre l’Atalanta, qui a prouvé cette saison qu’elle était une équipe redoutable. Cependant, les hommes de Thomas Tuchel ne devront pas se louper, sous peine de subir les remontrances d’observateurs qui ne laisseront rien passer. Vincent Duluc ne dira pas le contraire, lui qui pense que le PSG n’a pas le droit de se faire éliminer face aux Bergamasques.

“Le PSG sait que les ambitieux ne doivent pas perdre contre l’Atalanta”

Lors d’un édito pour L’Equipe, le journaliste n’a pas fait dans la langue de bois. “le journaliste n’a pas fait dans la langue de bois. “Nous sommes passés de “c’est facile” à “c’est l’équipe qui joue le mieux en Europe”, comme si, face aux adversaires du PSG et à nos souvenirs récents, nous avions du mal à évaluer le danger à sa juste valeur. La quête parisienne est parfois étrange, un voyage tarabiscoté qui porte dans son sillage l’idée d’une malédiction qui est, aussi, une culture de la défaite. Ailleurs, ce n’est qu’un détail. Il manque toujours quelqu’un, à tout le monde. Mais cette fois, au moins, ce n’est pas Neymar, sans doute pas Mbappé, du moins pas totalement, et tant pis pour Verratti, abonnés aux cartons et aux blessures selon une tendance qui dit une nervosité et une manière de vivre. Le PSG sait que les ambitieux ne doivent pas perdre contre l’Atalanta ; c’est une mesure du talent qui leur a été donné et du destin qu’on leur prête. Mais si l’on estime qu’un échec serait de même nature que les précédents, cela signifie qu’un succès aurait la même portée, malgré les circonstances particulières. Rien ne vaut la vie d’avant, mais cette vie-là vaut mille fois mieux que l’absence, et les nuits de Lisbonne consacreront un roi”, a notamment indiqué Vincent Duluc, qui sait qu’une élimination du PSG serait un cataclysme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page