Vincent Duluc

PSG : Pochettino sous pression, Vincent Duluc croit en lui

Malgré une énorme équipe, Mauricio Pochettino peine un peu à obtenir les résultats et le contenu dans le jeu que les supporters du Paris Saint-Germain réclament.

Il est arrivé en janvier dernier avec le costume de sauveur du club de la capitale française. Sauf que la greffe n’a pas pris à 100 %. Car si dans le même temps, Thomas Tuchel, l’ancien coach du PSG, a soulevé la Ligue des Champions pour ses débuts à Chelsea, Pochettino, lui, a surtout subi des échecs. Car à part la Coupe de France et le Trophée des Champions 2020, le coach argentin a échoué en L1 et en Ligue des Champions. Malgré tout, il a été prolongé par Paris cet été. Preuve que la direction qatarie a confiance. À lui de rendre la pareille. Il n’aura de toute façon pas d’autre choix, car avec le mercato XXL réalisé par son club, avec les venues de Messi, Ramos, Hakimi ou Donnarumma, Pochettino n’aura plus d’excuses. Reste à savoir s’il aura les épaules pour répondre à toutes les attentes. Pour Vincent Duluc, c’est tout à fait possible.

« Ses qualités d’entraîneur peuvent faire la différence »

« À Tottenham, tous les joueurs adoraient Pochettino. Ils sont allés en finale de la Ligue des Champions avec lui. En Angleterre, Pochettino était dans un niveau de médiatisation assez comparable à ce qu’il a au PSG. Sortir Erikssen ou Mbappé, ce n’est pas pareil évidemment. C’est vrai qu’il n’a jamais été confronté à un vestiaire comme celui du PSG actuellement. Mais je pense que ses qualités d’entraîneur peuvent faire la différence dans ce groupe-là. Dans le jeu, je trouve qu’on est sévère avec lui. En Premier League, il a souvent fait des trucs sympa avec trois défenseurs… Il a fait de bonnes choses. À Paris, on n’a encore rien vu au niveau tactique, c’est vrai. Maintenant, il est attendu sur un dossier, c’est la répartition des efforts pour les trois attaquants. À qui il va demander plus d’efforts qu’aux deux autres ? C’est là où le management et les choix tactiques vont se rejoindre », a constaté le journaliste de L’Equipe, qui sait que Pochettino va vite devoir trouver la bonne formule. Car en 2022, l’année de la Coupe du Monde au Qatar, le PSG doit viser le sommet européen en C1.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page