WTF

WTF : Dans la catégorie de Messi, Rami commence fort !

Après la fin de son passage à Boavista, Adil Rami s’est engagé en faveur de Troyes. L’occasion pour le défenseur central de remettre de l’ambiance dans les salles de presse françaises.

Revoilà Adil Rami. Deux années après la rupture de son contrat à l’Olympique de Marseille, le défenseur central de 35 ans fait son retour en Ligue 1, lui qui a accepté le défi proposé par Troyes. Et très vite, les journalistes locaux ont pu s’apercevoir que le Français n’a pas perdu son sens de l’humour. « Ça fait plaisir. Vous avez Messi, vous avez Rami… La Ligue 1 c’est du costaud ! », a plaisanté le champion du monde, plus sérieux au moment de prévenir ses détracteurs.

« Je ne peux pas changer »

« Je sais très bien ce que les gens pensent, ce qu’ils demandent. On va aller vite sur le sujet. En France, on met certaines personnes dans des cases. Le sportif doit rester dans une case mais moi je suis habitué à sortir de cette case-là. Je sais faire rire, je sais être un bon consultant parfois. Mais je sais aussi travailler, mettre le bleu de chauffe et me concentrer sur le football », a rassuré le Troyen en conférence de presse.

« Je suis bien mentalement, je sais que ce sera compliqué pour moi. Je serai surveillé, je serai attendu, a-t-il annoncé. Mais derrière mes sourires et mes blagues, je sais que je suis un grand bosseur et les professionnels le savent. C’est dur de me faire tomber, de m’enterrer. Je suis comme ça, j’aime sourire, autant que le travail et la sueur. Je suis fait comme ça, je ne peux pas changer. » Le vestiaire du promu ne devrait pas s’ennuyer cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page