WTF

WTF : FIFA Ultimate Team est dangereux, deux plaintes tombent

Ces dernières années, le jeu vidéo FIFA a pris de plus en plus de place au sein de la planète football. Grâce notamment au mode Ultimate Team.

Chaque début de saison, tous les amoureux du ballon rond s’empressent pour aller acheter le nouveau FIFA. Si le jeu édité par Electronic Arts essaye de proposer des nouveautés à chaque opus, FUT reste le mode le plus prisé sur FIFA depuis son lancement en 2009. Dans ce petit jeu, le gamer doit former la meilleure équipe possible grâce à l’achat de cartes de joueurs ou de packs, glanés avec des crédits virtuels ou de l’argent réel. Cette simulation en ligne peut rendre accro. Et c’est le message que deux avocats parisiens ont voulu faire passer en déposant « deux plaintes contre X auprès du procureur de la République de Bobigny et celui de Créteil ». Une action inédite en France que Victor Zagury explique sans détour.

« C’est la logique du casino que l’ont fait ainsi entrer dans les foyers »

« Dans ce jeu, tout le monde a envie d’avoir une équipe de rêve pour aller le plus loin possible. Mon client a dépensé 600 € en l’espace de cinq mois sans jamais avoir un joueur important. Les développeurs de ce mode ont créé une illusion absolue et un système particulièrement addictif. Plus vous payez et plus vous avez une possibilité de tomber sur des joueurs cotés. Nous estimons qu’un jeu de hasard a été intégré à ce jeu vidéo car l’achat de packs au contenu aléatoire ne constitue rien d’autre qu’un pari. C’est la logique du casino que l’ont fait ainsi entrer dans les foyers », a détaillé, dans L’Équipe, l’avocat parisien, qui estime que FUT se résume à un « pay-to-win ». De son côté, EA explique que « le contenu des packs est généré de façon dynamique et les probabilités sont vérifiées grâce à une simulation ». Malgré ce message, certains membres de FIFA ont pris ce problème à bras-le-corps, puisque Rio Ferdinand, présent dans FUT, a lancé « une campagne de sensibilisation afin d’appeler les parents à contrôler l’argent dépensé par leurs enfants dans des jeux vidéo et notamment FIFA, et le temps qu’ils y consacrent ». Un premier pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page