WTF

WTF : La stratégie folle de Brest pour éviter les cas de Covid !

Contrairement à d’autres pensionnaires de Ligue 1 comme Angers ou Bordeaux, le Stade Brestois est épargné par les cas de Covid-19 dans son effectif. Et l’on comprend mieux pourquoi après les révélations de son médecin.

Avec un total de 21 joueurs contaminés, Bordeaux est l’équipe de Ligue 1 la plus touchée. Si la situation s’aggrave au Haillan, les Girondins devront déclarer forfait pour leur 16e de finale de la Coupe de France prévu dimanche. Une bonne nouvelle pour son adversaire, à savoir le Stade Brestois qui, lui, est épargné par les cas de Covid-19. Et pour cause, le médecin du club breton Michel Kergastel estime qu’après la vaccination de ses joueurs, les tests sont devenus inutiles !

« Il ne faut pas non plus exagérer la situation »

« Actuellement, si vous êtes vaccinés, d’après les statistiques hospitalières, vous avez très peu de chances de terminer à l’hôpital, a expliqué l’employé du Stade Brestois sur RMC. Donc si c’est pour empêcher un joueur de jouer parce qu’il a un simple rhume… Ça se résume à ça. Un individu avec trois doses de vaccin atteint par le Covid, ça se résume par une petite rhinite ou une perte de l’odorat pendant une durée très courte. Le seul argument médical qui vous empêche de jouer, c’est la fièvre. »

« (…) Moi, si le type a juste un petit rhume, je ne vois pas pourquoi on l’empêcherait de jouer un match, a insisté Michel Kergastel. Je trouve qu’on nous a forcés, nous médecins, à convaincre les joueurs de se faire vacciner. Il ne faut pas non plus exagérer la situation. Mes joueurs sont tous vaccinés. On a eu quelques cas avant la trêve, bon… Ils ont été écartés pendant 10-17 jours et les seuls symptômes qu’ils avaient c’était juste une petite rhinite qui est passée au bout de deux jours. »

Du coup, Brest ne juge plus nécessaire de tester son effectif avant les matchs. « (…) On a testé les joueurs revenus de vacances, et ils n’ont pas de symptômes. On ne va pas les re-tester non plus comme au temps où la vaccination n’existait pas, s’est justifié le médecin. A ce moment-là, si on teste tous les joueurs de Ligue 1 asymptomatiques, on va forcément trouver de nombreux cas. » Ce que vivent actuellement les autres clubs français avant la reprise de la compétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page