WTF

WTF : Le passe-droit étonnant accordé par Deschamps

Connu pour sa rigueur, notamment dans sa gestion de groupe, Didier Deschamps était autrefois capable d’accorder des passe-droits à ses joueurs. Un certain Ludovic Giuly en a bien profité à l’AS Monaco, où l’ancien milieu offensif pouvait sauter des séances d’entraînement.

Avec Didier Deschamps, les internationaux français sont fixés. Le sélectionneur des Bleus ne tolère aucun dérapage et tient à conserver une ambiance saine dans son groupe. C’est pourquoi le technicien compose sa liste en se basant notamment sur la personnalité des joueurs, quitte à se priver d’un élément talentueux. Seulement voilà, Didier Deschamps n’a pas toujours eu cette rigueur.

A l’époque où il entraînait l’AS Monaco, l’ancien milieu de terrain était capable d’accorder des passe-droits. Un certain Ludovic Giuly, capitaine de l’équipe, en avait bien profité pour sauter quelques séances d’entraînement, sous le regard étonné d’Edouard Cissé. « Il y a Ludo Giuly, qui parfois ne s’entraînait pas la veille du match ou le jour-même, a raconté le consultant de Prime Video sur le site officiel de l’ASM. Il ne faisait pas de réveil musculaire. Il disait que ça le fatiguait. »

« La première fois, on s’est regardé et on s’est posé la question, a poursuivi Edouard Cissé. Et il nous répondait : “C’est bon, c’est vu avec le coach, je ne m’entraîne pas !”. Didier était OK, mais il prévenait : “OK il ne s’entraîne pas, mais s’il est mauvais ce soir, il dégage”. Il n’a jamais été mauvais au final ! On a tous compris que le plus important était qu’il soit performant le soir. Ce sont des anecdotes qui dans certains groupes aujourd’hui ne passeraient pas. Mais nous on avait accepté. Tout le monde se chambrait, il n’y avait pas de statut de star. » Aujourd’hui, aucun joueur de l’équipe de France n’a intérêt à demander le même traitement à Didier Deschamps…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page