WTF

WTF : Maçon victime de harcèlement, c’est abusé

Ce dimanche, l’AS Saint-Etienne le Paris Saint-Germain en Ligue 1. Les Verts se seront bien battus mais auront été battus par des Franciliens plus cohérents.

L’AS Saint-Etienne montre de belles valeurs depuis quelques semaines en Ligue 1. Les hommes de Claude Puel recevaient le Paris Saint-Germain ce dimanche. Malgré un bon match dans l’ensemble, le club du Forez a logiquement craqué, avec en plus un carton rouge qui n’a rien arrangé. Autre fait de jeu important dans cette rencontre, la blessure de Neymar Jr. Au duel avec Yvann Maçon, le Brésilien est mal retombé sur le tacle du jeune Stéphanois. Résultat, une cheville qui a tourné et de longues semaines d’absence qui devraient l’attendre. Si Maçon était au duel avec Neymar, la blessure de ce dernier était totalement involontaire. Pourtant, certains internautes n’hésitent pas à s’en prendre au footballeur sur les réseaux sociaux. Une vague de haine qui indigne les observateurs. C’est notamment le cas de Loïc Tanzi.

Les preuves accablantes de Loïc Tanzi

Sur Twitter, le journaliste a en effet posté des photos d’internautes qui insultaient très clairement le Stéphanois. “Un petit exemple de ce que reçoit Yvann Maçon après le match d’aujourd’hui. Rien n’autorise les insultes et le harcèlement sur les réseaux sociaux. Même la blessure malheureuse de Neymar”, a notamment indiqué un Loïc Tanzi assez désabusé par la situation. En espérant que ce genre de comportements cesse très rapidement. Récemment, certains grands footballeurs ont dénoncé les insultes dont ils étaient victimes sur les réseaux sociaux, Toni Kroos en tête. A noter que l’AS Saint-Etienne a aussi tenu à défendre son joueur sur Twitter : “C’est avec beaucoup d’amertume que l’#ASSE déplore une nouvelle fois la vague de haine et d’insultes dont est victime l’un de ses joueurs sur les réseaux sociaux après cet #ASSEPSG. Yvann Maçon ou un autre, le harcèlement en ligne doit cesser”.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page